Civiltà del Po - I ponti sul fiume
Un ponte di barche sul Po

Les Ponts sur le fleuve Pô

Au cours des siècles, la nature et les hommes ont conjugué leurs efforts: l’une, en apportant, dans la plaine, au moins deux fois par an, des pluies abondantes, les autres en construisant des berges toujours plus solides, digues, canaux, ponts pour relier les rives. Ponts faits de troncs fixés et flottant sur l’eau, ponts de bateaux joints avec des poutres, des radeaux , fixés à une corde tendue d’un bout à l’autre du fleuve, des gens qui tiraient la corde à droite et à gauche et de longues files d’attente pour baisser le coût du passage. Et cela, se faisait seulement pendant la journée, car la nuit, on ne traversait pas. Ponts en bois, en pierre, décorés de statues, ponts en fer et puis en béton. Ponts destinés aux trains et puis d’autres pour la circulation des voitures ; ponts  qui semblent se perdre dans les brouillard, ponts faits sauter par les allemands, au cours de leur retraite, ou bien par les bombardements alliés ( avec le résultat d’une Italie divisée en deux parties), ponts que le courant détruit lentement, mais constamment à la base, ponts reconstruits de manière stable pour relier les deux Italies séparées par ce grand fleuve.

 
Lambrusco Luna di Marzo - Home page Civiltà del Po